La contagion voluptueuse naît sournoisement dans la salle, et quand, dans un déchirement modulé, tous les cuivres proclament la libération de la tonalité prisonnière, les dos ont quitté l'appui des fauteuils, les respirations se font moins retenues, les cous se tendent, les yeux cherchent à découvrir la source du plaisir »[107]. ». While working on the transcription, Ravel was informed that the movements had already been orchestrated by Spanish conductor Enrique Fernández Arbós, and that copyrightlaw prevented any other arrangement from being made. C’est Ida Rubinstein, amie et mécène du musicien, qui commande au compositeur un ballet de … Exemplaire unique à l'encre de Chine sur papier Canson 200g/m², dont le geste plastique est répété 169 fois. [29], The piece gained new attention after it was prominently featured in the 1979 romantic comedy 10, costarring Dudley Moore and Bo Derek. Le Bolero de Ravel figure parmi les œuvres orchestrales les plus populaires au monde. Le Boléro de Maurice Ravel est une musique de ballet pour orchestre en do majeur qui fut composée en 1928 et créée le 22 novembre de la même année à l'Opéra Garnier par sa dédicataire, la danseuse russe Ida Rubinstein. Ravel lui-même a déclaré que le principe du Boléro avait germé en lui plusieurs années auparavant[N 50] et a clairement exprimé qu'il avait pleinement réalisé ses intentions dans cette œuvre[51],[96], ce qui laisse supposer un choix stylistique délibéré. Le seul élément de diversité y est apporté par le crescendo orchestral[65] ». The work had its genesis in a commission from the dancer Ida Rubinstein, who asked Ravel to make an orchestral transcription of six pieces from Isaac Albéniz's set of piano pieces, Iberia. ». Il était revenu à un projet expérimental qui avait germé en lui quelques années plus tôt[N 7] : « Pas de forme proprement dite, pas de développement, pas ou presque pas de modulation ; un thème genre Padilla, du rythme et de l’orchestre », écrivit-il à Nin durant l’été 1928[9]. Or, l'obsession est l'ennemie des esprits distingués. Une autre gageure, instrumentale celle-là, est notée par le musicologue Roger Nichols, pour qui le Boléro est « l'Everest du joueur de caisse claire » et, dans le solo suraigu de la onzième entrée mélodique, la hantise des trombonistes[91]. (...) C'est un jeu curieux, mais ce n'est qu'un jeu », « c’est une danse d’un mouvement très modéré et constamment uniforme, tant par la mélodie que par l’harmonie et le rythme, ce dernier marqué sans cesse par le tambour. Dans les années 1930, Florent Schmitt, ancien condisciple de Ravel, s'est montré particulièrement sévère avec le Boléro, alors qu'il estimait profondément le reste de l'œuvre de son confrère. Le Boléro est, parmi ses propres œuvres, une de celles que Ravel a le plus commentées et la seule pour laquelle il reconnut avoir relevé le défi qu’il s’était fixé. Originally composed as a ballet commissioned by Russian actress and dancer Ida Rubinstein, the piece, which premiered in 1928, is Ravel's most famous musical composition.[1]. Une vingtaine de mesures se répètent plus de cent ou deux cents fois (sic)... Heureusement pour M. Maurice Ravel, il a écrit d'autres œuvres. He was afraid that my Mediterranean temperament would overtake me, and that I would rush the tempo. Le Boléro reçut un accueil largement favorable de la presse nationale au lendemain de sa création. En 1927 Maurice Ravel ya era un músico consagrado y su fama traspasaba las fronteras de su Francia natal. soprano saxophone (original score, interchanged from sopranino saxophone, bass clarinet, bassoons, harp, 2nd violins, violas, cellos, and double bass, 1st oboe, oboe d'amore, cor anglais, and clarinets (all, bass clarinet, bassoons, 1st/2nd trumpets (, piccolo, flutes, oboes, cor anglais, clarinets, and tenor saxophone (all, bass clarinet, bassoons, contrabassoon, harp, 1st violins, violas (, flutes, piccolo, oboes, clarinets, and 1st violins (, 1st oboe, clarinets (both at first two bars), and below, flutes, piccolo, oboes, cor anglais, clarinets, tenor saxophone, and 1st/2nd violins (2nd violins, bass clarinet, bassoons, contrabassoon, 1st/2nd horns, sopranino saxophone, timpani, harp, violas, cellos, and double bass, flutes, oboes, cor anglais, 1st trumpet, and 1st/2nd violins, flutes, oboes (first two bars), and below. Le Boléro de Ravel a également été à l'origine du nom d'une association belge de cyclisme : Le Beau vélo de RAVeL[135], le RAVeL étant un réseau wallon de voies réservées aux usagers lents, c'est-à-dire non motorisés : piétons, cyclistes, personnes à mobilité réduite, patineurs, cavaliers. (...) Une horreur. Très altéré, il approche le ton de la sous-dominante (fa) mineure sans jamais moduler[67], l'harmonie de l'accompagnement restant, par ailleurs, constamment construite sur l'accord de tonique[79]. The claims have repeatedly been rejected by French courts and the French authors society Sacem. Lettre de Ravel à Ida Godebska, 8 mai 1930 : « Si l'on m'a vu à l'Opéra, c'est que je savais que Toscanini prenait un mouvement ridicule dans, « Mon cher ami, J'ai appris dernièrement qu'il y avait une « affaire » Toscanini-Ravel. Before its first performance, I issued a warning to the effect that what I had written was a piece lasting seventeen minutes and consisting wholly of "orchestral tissue without music"—of one very long, gradual crescendo. La chanson Dans tes bras de Charles Aznavour sur l'album Aznavour 2000 emprunte une orchestration très similaire au Boléro. Vous m'annoncez que vous vous occupez d'un, Dans une lettre à Roger Haour du 4 décembre 1928, Ravel donne la date précise du 15 octobre pour l'achèvement de l'œuvre, « Ce spectacle suait l'ennui provincial. The following table shows how the composition is actually played by what instruments (in order): The accompaniment becomes gradually thicker and louder until the whole orchestra is playing at the very end. À cet égard la progression dramatique et le long crescendo final de La Valse, achevée huit ans plus tôt et dont Ravel avait expliqué la dimension fatale, peuvent être regardés comme des préfigurations du Boléro[N 46],[N 47],[N 48]. clarinets, bassoons, contrabassoon, 3rd/4th horns, sopranino saxophone, tenor saxophone, 1st/2nd trombone, bass clarinet, 4th horn (interchanged from 1st trumpet), and violas (, flutes, piccolo, oboes, cor anglais, clarinets, sopranino saxophone, 1st trombone (, bass clarinet, bassoons, contrabassoon, trumpets (2nd/3rd trumpets, bass clarinet, tenor saxophone (last four bars, tenor interchanged from sopranino), flutes, piccolo (first two bars), and below, oboes, clarinets, horns, 2nd violins, violas, cellos (all strings in, bass clarinet, bassoons, contrabassoon, trombones, tuba, timpani, harp, and double bass (all. Elle revivifie la consonance, lui donne du lustre ; rend plus chatoyantes ses facettes, plus irisés ses reflets. Mengelberg, qui le traduisait magnifiquement, ne voulut pas le diriger devant Ravel. Ce détachement apparent n'empêcha pas Ravel de se montrer particulièrement vigilant à la façon dont son Boléro était exécuté. Une esquisse autographe du Boléro, manuscrit au crayon de trente-et-une pages comportant des ratures et des passages gommés, a été acquise lors d'une vente publique le 8 avril 1992 par l'État français, usant de son droit de préemption, pour la somme de 1,8 million de francs. La pianiste Marguerite Long confirma dans ses mémoires que[98] : « L'exécution du Boléro donna longtemps de l'inquiétude à de grands chefs à cause du mouvement exigé par Ravel. 11839, 1929) indique un tempo réduit à, sur son propre exemplaire de l'édition D.&F. 1 petite trompette en ré (**), 3 trompettes en ut. The recording session was attended by Ravel. ». Le Boléro[N 1] de Maurice Ravel est une musique de ballet pour orchestre en ut majeur composée en 1928 et créée le 22 novembre de la même année à l’Opéra Garnier par sa dédicataire, la danseuse russe Ida Rubinstein. Elle sert d’introduction et de conclusion à l’œuvre, précède chaque entrée des thèmes et, répétée huit fois en arrière-fond des mélodies, leur sert d’accompagnement rythmique et harmonique. Et M. Maurice Ravel, qui seul a gardé son sang-froid, du haut de son estrade rit de son ouvrage », « cette musique venue d'un Orient de pastorale aboutit à la plus hurlante des apocalypses », « suicide dont l’arme est le seul élargissement du son », « quand il s'achève dans la violence, le silence qui s'ensuit est terrible pour les survivants étourdis », « l'image sonore du mal qui a peut-être tourmenté Ravel toute sa vie, et qui, à la fin, devenu si affreux, si cruel, après s'être emparé de son cerveau, s'est rendu maître de tout son corps », « Le public attend toujours une œuvre nouvelle de M. Ravel avec une admiration pleine de curiosité ; surtout cette fois-ci où une notice de l'auteur annonçait avant tout « l'obsession d'un rythme et nulle intention pittoresque ». [3], The composition was a sensational success when it was premiered at the Paris Opéra on 22 November 1928, with choreography by Bronislava Nijinska and designs and scenario by Alexandre Benois. Partout fêté, partout accueilli les bras ouverts, sa silhouette devint bientôt populaire sur les grands boulevards de Vienne, qu'allègrement on le voyait arpenter chaque jour. On ne compte plus les adaptations du Boléro en jazz et en blues. Le compositeur Michel Sendrez, paraphrasant Diderot, qualifie les glissandos de trombone de la conclusion de « cri animal de la passion »[108], et le philosophe américain Allan Bloom a écrit : « Les jeunes savent bien que le rock a le rythme d'un rapport sexuel. Het … [31][32], This piece's copyright expired on 1 May 2016 for many countries, but not worldwide.[33]. Le Boléro est une des dernières œuvres écrites par Maurice Ravel avant l'atteinte cérébrale qui le condamna au silence à partir de 1933. La mélodie, très conjointe et richement syncopée, commence sur la tonique aiguë, descend d’abord en arabesque sur la dominante, puis, reprenant plus haut sur la sus-tonique, redescend en ligne sinueuse vers la tonique grave, semblant vouloir déborder de son cadre. The bass line and accompaniment are initially played on pizzicato strings, mainly using rudimentary tonic and dominant notes. There are no contrasts, and practically no invention except the plan and the manner of execution. In 1934, in his book Music Ho!, Constant Lambert wrote: "There is a definite limit to the length of time a composer can go on writing in one dance rhythm (this limit is obviously reached by Ravel towards the end of La valse and towards the beginning of Boléro). Achtergrond. Six bars from the end, the bass drum, cymbals and tam-tam make their first entry, and the trombones play raucous glissandi while the whole orchestra beats out the rhythm that has been played on the snare drum from the very first bar. Joaquín Nin témoigna de la déception de Ravel[5] : « Le ballet comme le scénario et la musique étaient couverts et protégés par un formidable réseau de traités, de signatures et de copyright invulnérables. Mais, cette fois, il semble avoir voulu tenir une gageure. Il faut même qu'elle touche quelque peu à la folie ou du moins qu'elle y fasse penser. »[126]. Le Boléro est une œuvre de commande. Suivant un raisonnement analogue, Marnat considère que le thème devient « intoxicant »[102] à force de répétition et que « cette musique venue d'un Orient de pastorale aboutit à la plus hurlante des apocalypses »[111]. Ravel lui-même était au pupitre, soulignant par ses gestes brefs et précis l'élément automatique de l'action scénique, gestes moins appropriés à conduire l'orchestre qu'à exprimer l'immense tension intérieure de la composition. Les vingt ritournelles r de deux mesures s’enrichissent progressivement d’un ou plusieurs instruments d’abord en alternance, puis par accumulation. – Source. Ravel jumped up, came over and pulled at my jacket: "not so fast", he exclaimed, and we had to begin again. [11] An exchange took place between the two men backstage after the concert. Son ambitus est d’une neuvième majeure (de do3 à ré4 pour la flûte). Ernest Ansermet had originally been engaged to conduct during the entire ballet season, but the musicians refused to play under him. Boléro is written for a large orchestra consisting of: The instrumentation calls for a sopranino saxophone in F, which never existed (modern sopraninos are in E♭). Elle est vieille comme le diable. The first such doubling involves a horn playing the melody in C, while a celeste doubles it 2 and 3 octaves above and two piccolos play the melody in the keys of G and E, respectively. The first melody descends through one octave, the second melody descends through two octaves. Ce contrat prévoyait l'exclusivité des droits pour les éditions Durand jusqu'à l'expiration des droits d'auteur du compositeur, effective en France depuis mai 2016. D’après Ravel, « c’est une danse d’un mouvement très modéré et constamment uniforme, tant par la mélodie que par l’harmonie et le rythme, ce dernier marqué sans cesse par le tambour. La répétition et l'amplification sonore d'un thème mélodique avaient déjà été expérimentées par d'autres compositeurs, par exemple par Ludwig van Beethoven dans la première partie de l’Allegretto de la Septième symphonie, et par Claude Debussy dans le second de ses Nocturnes pour orchestre. Cette hypothèse est critiquée, à la fois par des neurologues et par des musicologues[120]. "[2] It has been suggested that this unusual interest in repetition was caused by the onset of progressive aphasia. [18] Coppola's first recording, at which Ravel was present, has a similar duration of 15 minutes 40 seconds. En France, jusqu'en 1993, le Boléro est resté à la première place du classement mondial des droits à la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem)[139]. On Valentine’s Day in 1984, Jayne Torvill and Christopher Dean became the highest-scoring ice skaters of all time when they gained maximum points at … La Bibliothèque nationale de France en est actuellement dépositaire (MS-21917)[N 51]. Je me souviens de l'anxiété de Clemens Krauss, à Vienne, lors du concert où je jouais le Concerto ; il conduisait le Boléro et, sachant Ravel là, il avait une telle crainte de le jouer trop vite qu'il finit par le jouer trop lent. Dans le cas de la petite trompette en ré, qui est prescrite par Ravel pour faciliter le jeu dans l'aigu de la trompette vers la fin de l'œuvre, elle est remplacée de nos jours par une trompette piccolo en la par la plupart des trompettistes. Elle est vêtue d'une toge couleur pistache (sans nul doute, tissu à mille francs le mètre), le torse a un peu grossi, tandis que les jambes ont maigri. Bolero (Boléro, no título original francês) é uma obra musical de um único movimento escrita para orquestra por Maurice Ravel.Originalmente composta para um Ballet, a obra, que teve sua première em 1928, é considerada a obra mais famosa de Ravel. Je lui dis en riant : “ C'est bien fait, ça venge les autres de vos exigences ”. De fait, les parties de piccolo sont écrites en sol majeur et en mi majeur, lorsque le thème est en ut majeur. Ce fut, « Je m'en fous ! Que ce magicien de l'orchestre ne compte pas sur la moindre obsession – ce serait presque de la coquetterie. flutes, piccolo (first two bars), and below. Ravel lui-même en supervisa cette année-là un enregistrement sous sa direction avec les Concerts-Lamoureux, dont il se déclara très satisfait[N 23],[N 24] et qui fut considéré dès l'époque comme celui fixant le mieux ses intentions : Wilhelm Furtwängler notamment l'utilisa comme référence quand il dirigea l'œuvre à Berlin en novembre 1930[39]. Roger Nichols observe, comme Arbie Orenstein, que Ravel possédait chez lui les œuvres complètes de Casanova, et relève que le fandango, danse longtemps jugée obscène et admirée de l'écrivain vénitien, était la première idée retenue par le compositeur pour le ballet[105],[106]. Le musicologue Willi Reich, qui assista à la représentation viennoise en 1929, rapporta[28] : « Avec une indifférence quasi démoniaque, Ida Rubinstein tournoyait sans arrêt, dans ce rythme stéréotypé, sur une immense table ronde d'auberge, cependant qu'à ses pieds les hommes exprimant une passion déchaînée, se frappaient jusqu'au sang. Ecoutez ou Télécharger Ravel Bolero.mp3 gratuitement. The first recording was made by Piero Coppolain Paris[citation needed] for the Gramophone Company on 8 January 1930. Année faste pour la musique, 1928 vit aussi la naissance du Quatuor à cordes no 4 de Bartók, du Quatuor à cordes no 2 de Janáček, du Concerto pour clarinette de Nielsen, de la Symphonie no 3 de Prokofiev, des Variations pour orchestre de Schönberg, du Baiser de la fée et d'Apollon musagète de Stravinsky. Découvre et pratique : notre version du Boléro de Ravel. Ravel a lui-même composé deux réductions pour piano de son Boléro, l’une à deux mains et l’autre à quatre mains. Sa progression mécanique, son rythme, sa répétition et son crescendo inexorables en font pour plusieurs auteurs une œuvre inquiétante et tourmentée, irrésistiblement vouée à son effondrement final. Il a fait alors le, « un grand chef d'orchestre [en qui les circonstances indiquées font reconnaître Toscanini, ndr] avait dirigé le, « On sait que, début mai 1930, il aura une vive altercation avec Arturo Toscanini venu diriger le New York Philharmonic à l'Opéra de Paris, concert comportant un, « Toscanini le dirige deux fois plus vite qu'il ne faut et élargit le mouvement à la fin ». (...) un genre qui n'est évidemment pas à la portée de tous les musiciens, car la rhétorique ne vient plus ici au secours du compositeur »[57]. On retrouve aussi parmi les cuivres une petite trompette en ré. Le thème B, présenté également neuf fois, utilise les registres aigus voire suraigus d’instruments graves, mais aussi des instruments parmi les plus aigus. When Arbós heard of this, he said he would happily waive his rights and allow Ravel to orchestr… Ce jugement a été retenu par Nicolas Slonimsky pour ces comparaisons excessives, dans son Lexicon of Musical Invective (Lexique d'invectives musicales), anthologie de critiques négatives appliquées à des œuvres de musique classique reconnues par la suite comme des chefs-d'œuvre[132]. Sous la plume d'Henry Malherbe, Le Temps parla dès le 24 novembre 1928 d'un « chef-d'œuvre véritable »[52] et d'un « exercice d'une virtuosité instrumentale sans seconde »[53] ; Le Figaro souligna les « dons singuliers » de Ravel et estima que ce nouvel opus ajoutait « à l'œuvre d'un de nos compositeurs les mieux réputés, quelques pages vivantes, colorées, lancinantes, narquoises aussi, avec une expression supérieure d'indifférence feinte et d'ardeur masquée qui est le comble de l'art vainqueur »[54] ; pour Le Matin, « le synchronisme étroit de la danse et des intentions de la musique produit une puissante impression »[55] ; dans Comœdia, Pierre Lalo, jadis très virulent envers la musique de Ravel, jugea que « la seule sonorité de l'orchestre de M. Ravel est un plaisir. S'étant lui-même imposé les contraintes de la rigidité rythmique et de la répétition mélodique, Ravel était conscient de l'originalité de sa partition. La dernière, fortissimo, toujours en jeux de tierces et de quintes, rassemble les premiers violons, les flûtes, le piccolo et, en apothéose, la petite trompette en ré et les trois autres voix de trompette, la trompette piccolo étant à l’octave de la troisième trompette, la deuxième et la première respectivement à la tierce et à la quinte. Telle est la suprême habileté des moyens que la fin proposée est irréalisable. Après une introduction de deux mesures rythmiques, chaque section de [0] à [17] comporte, dans cet ordre, une ritournelle de deux mesures où le rythme ressort au premier plan, et seize mesures de mélodie, séquentiellement un thème A et un contre-thème B présentés neuf fois chacun. [5], Boléro became Ravel's most famous composition, much to the surprise of the composer, who had predicted that most orchestras would refuse to play it. In the United States, the work is under copyright until 1 January 2025 as it was first published in 1929 with the prescribed copyright notice. Maurice Ravel: Bolero / Gustavo Dudamel conducts the Wiener Philharmoniker at Lucerne Festival 2010.mp3 [5] The music is in C major, 34 time, beginning pianissimo and rising in a continuous crescendo to fortissimo possibile (as loud as possible). Certains reprennent le rythme lancinant de la caisse claire comme la deuxième flûte sous le solo de clarinette ou les deux bassons se relayant sous le hautbois d’amour, d’autres soulignent la carrure ne jouant que les temps comme la harpe, tous les pizzicatos des cordes ou les trombones et le tuba sur les dernières phrases. Comme Joaquín Nin le lui faisait remarquer, Ravel lui répondit juste : Lettre d’Édouard Ravel à Jacques Rouché, 19 février 1940, Anecdote rapportée par le frère du musicien, « C'est ainsi qu'il faut comprendre la fameuse modulation en, « Il ne s'agit pas là – comme certains le pensent – d'une explosion libératrice mais plutôt d'un hurlement de désespoir (...). Le musicologue Henri de Curzon décrivit la première en ces termes[16] : « Une posada, à peine éclairée. 11779, Ravel a corrigé à la main l'indication métronomique pour la réduire à, l’enregistrement effectué par Ravel en 1930, qu'il a affirmé à plusieurs reprises être conforme à ses souhaits, la version la plus courte enregistrée est celle de, Le motif principal consiste en une alternance de, Le motif secondaire sous-tend le principal dont il est une réplique simplifiée : {. The orchestra of the Opéra was conducted by Walther Straram. MP3 • Annoter cette partition. Ces motifs sont pratiquement inaudibles dans un enregistrement, et difficiles à entendre dans une version concert. La naissance présumée de la mélodie est rapportée dans le témoignage d'un confrère et ami de Ravel, Gustave Samazeuilh, qui lui rendit visite à Saint-Jean-de-Luz à l’été 1928. La British Library en a été dépositaire de 1981 à 1986 dans le cadre d'un échange (Zweig MS-74)[N 52]. … Ravel étant mort sans enfants, la lignée d’héritage des ayants droit est extrêmement complexe. Au cor anglais, mesures 88 et 89, et aux clarinettes soprano, mesures 98 et 99. Selon la violoniste Hélène Jourdan-Morhange, « si le Boléro n'a pas la plus belle place dans notre cœur, soyons lui reconnaissants d'avoir donné aux plus simples le goût de la musique de Ravel, la curiosité de connaître toute son œuvre et d'avoir éclairé d'une lumière plus intense le nom de ce génie si français »[128]. Ce n'est pas que son Boléro soit grand'chose, mais le musicien y paraît dès la première mesure », avant de conclure que « la valeur de la chose écrite dépend de la valeur de l'homme qui l'écrit »[15] ; dans Excelsior, Émile Vuillermoz fit l'éloge de l'orchestration de Ravel : « Toute l'habileté de notre rhétorique classique serait incapable de nous faire accepter vingt variations rythmiques, mélodiques et contrapuntiques sur un thème de ce genre. Dans des ouvrages plus récents, des écrivains ont commenté le Boléro sous cet angle, parmi lesquels Echenoz, qui y voit un « suicide dont l’arme est le seul élargissement du son »[117], et Le Clézio, pour qui « quand il s'achève dans la violence, le silence qui s'ensuit est terrible pour les survivants étourdis »[118]. D'un point de vue formel, le Boléro n'a pas de précédent dans l'histoire de la musique[87]. Nous étions un peu comme les buveurs, ce soir de novembre 1928. Ravel's Bolero is performed by the Orchestre Philharmonique de Radio France under Lionel Bringuier 's direction. Et (quoiqu’on ait pu prétendre le contraire) l’écriture orchestrale est simple et directe tout du long, sans la moindre tentative de virtuosité. Lettre de Ravel à Georgette Marnold, 2 septembre 1928 : « Esclave d'une parole que je suis bien certain de n'avoir pas donnée avant mon départ pour l'autre monde [l'Amérique du Nord, ndr], j'avais entrepris pour Ida Rubinstein un travail sans intérêt qu'(...) il nous a fallu abandonner, à ma grande satisfaction mais au désespoir d'I. Ravel réutilisa ce procédé, de façon beaucoup plus limitée, dans la seconde partie du Concerto pour la main gauche, où le thème est repris et amplifié sur fond de rythme binaire immuable. Le Boléro fut gravé sur 78 tours et radiodiffusé dès 1930, ce qui contribua à le diffuser, en quelques mois, dans le monde entier. Qui est-ce donc que cet Arbós ? La découverte du “Boléro” de Ravel se fera tout en poésie, grâce à cette animation de musique… Pour prolonger la première écoute des élèves et affiner leurs représentations, l’orchestre de Paris propose des vidéos d’écoute d’instruments. La sixième combinaison associe mezzo-forte le cor anglais et la deuxième clarinette à l’unisson en do majeur, doublés à l’octave par le hautbois et la première clarinette ; c’est le hautbois d’amour cette fois qui renforce la quinte en jouant en sol majeur. Elle était incapable de danser quoi que ce soit. According to one account, Ravel said, "It's too fast", to which Toscanini responded, "You don't know anything about your own music. Pour Vladimir Jankélévitch, le fait d'avoir rendu l'uniformité supportable par le seul jeu de la couleur instrumentale est une démonstration originale de « variété de la monotonie », tandis que le Boléro participe selon lui d'une « richesse de la pauvreté » et d'une « esthétique de la gageure »[89] qu'Arthur Honegger déjà avait notée[N 31].

Hôtel De Luxe Paris, L 2411-1 Du Code Du Travail, Lenvironnement Proche De Lentreprise, Glenn Gould - Wikipedia, Best Noise Cancelling Headphones 2019, Broutille Mots Fléchés, Citation éveil Des Sens, Vagabond 5 Lettres,